COÏTUS INTERRUPTUS
vinch64

Aucune participation prévue dans les 8 semaines à venir.

Sa fiche

COÏTUS INTERRUPTUS

Par vinch64 - 28-11-2016 12:53:06 - 6 commentaires

J’aurais voulu faire un CR habituel pour cette course qui me tient à cœur (5ème participation sur 5 éditions). Mais voilà, comme vous devez vous en douter avec le titre, tout ne s’est pas passé comme prévu sur ce 50km d’A la Belle Etoile 2017.

Je ne voudrais pas que ce fait de course apparaisse directement à ceux qui cherchent des infos sur la course, du coup je le publie directement dans le blog, sans l'associer à la fiche de la course.

Cette course devait conclure une saison 2016 en demi-teinte pour moi. Pour diverses raisons, je n’avais pas pu m’inscrire sur beaucoup de courses cette année et suite à ma préparation marathon sans marathon j’étais chaud bouillant pour cette 5ème édition du trail nocturne « A la Belle étoile » organisée par Cherbourg Marathon.

 

 

Le jour J, tous les indicateurs sont au vert même si je manque un peu d’entraînement sur terrains techniques. Le temps est parfait pour moi, 10°c avec un léger vent. Par contre, je suis étonné par le faible effectif sur le 50km. Nous serons seulement 25 coureurs et ça présage de longs passages en solitaire.

17h arrive et c’est le coup de corne de brume signifiant le départ.

Tout le monde part très rapidement et comme d’habitude je me retrouve dernier alors que je suis à plus de 10,5km/h. C’est le max que je me permets pour ne pas trop perdre de jus. L’objectif est de finir en 6h, ça me paraît jouable si le terrain est propre.

Le début de course est plutôt roulant, j’ai même l’impression d’aller un poil vite.

Mais ça ne dure pas bien longtemps, les difficultés arrivent. Entre passages dans les champs et sous-bois techniques, mon allure se ralentit énormément et je regrette également le peu de sorties que j’ai fait sur terrains techniques. Mes chevilles et genoux partent dans tous les sens et j’ai peur de me blesser.

Sur 6km, ma moyenne est passée de 9,6 km/h à 8,4 km/h. Ca m’inquiète pour mon objectif de 6h même si je sais qu’il y a des portions très roulantes par la suite.

Et effectivement, dès que j’arrive au Planétarium Ludiver, je sais que je vais enfin pouvoir dérouler sur les larges chemins qui arrivent. Je tourne entre 10 et 10,5 km/h, je dois me freiner pour garder du jus pour la fin. Surtout que cette portion roulante est plus longue que prévue. J’avance à bonne allure sur 10 km environ.

Peu de temps avant d’arriver au ravito, je traverse un hameau. J’étais dans mes pensées, rasant une propriété, quand tout à coup, un chien me hurle à l’oreille. J’ai bien cru qu’il me sautait au visage et mon cœur s’est emballé (plus de 190bpm…). En fait, il était bel et bien derrière sa barrière mais j’ai été plus que surpris. Après cette frayeur, j’ai du marcher quelques minutes pour faire redescendre ma fréquence cardiaque.

Je reprends tranquillement ma course et arrive rapidement au ravito du 25ème km. Je discute un peu avec les bénévoles qui me disent qu’il y a un petit groupe de 4 coureurs qui sont juste quelques minutes devant moi. Chouette, ça pourrait être sympa de m’y greffer.

Après remplissage de mon bidon, je repars prêt et en bonne forme pour la 2nde partie de la course.

Je cours un bon kilomètre quand j’aperçois tout à coup des lumières de frontales qui arrivent vers moi. C’est le groupe de 4. Ils me disent qu’il n’y a plus de balisages au bout du chemin et qu’ils ont trouvé, juste avant, plusieurs balises jetées dans les talus. Jusque là, il n’y avait aucun doute possible mais effectivement, arrivé sur la route il n’y a plus rien. Il y a un chemin juste en face et ça parait la solution la plus logique. J’y descends avec un autre coureur à la recherche de traces de balisage. On court sur 500m et rien en bas du chemin. On remonte et là on croise un camion de l’organisation qui nous confirme que nous avions pris le bon chemin.

On y redescend à nouveau et peu de mètres après l’endroit où nous avions fait demi-tour, nous retrouvons du balisage, ouf !. C’est reparti, mes jambes ne se sont pas refroidies et j’ai trouvé un partenaire de course. Puis là le coup de grâce. On arrive sur une route et encore une fois pas de balisage… On décide d’avancer sur la route la plus logique mais toujours rien… On veut appeler l’organisation mais pas de réseau …

Après quelques minutes d’attente, on voit des lumières en contre-bas. Ce sont les autres coureurs. Nous nous retrouvons à 9. L’un d’entre eux est du coin et on décide de rejoindre le prochain ravito en prenant le chemin le plus court. Pour moi, la course est finie. Au bout d’un km de marche, nous tombons sur des bénévoles qui gèrent une traversée de route. Nous somme retombés sur le tracé. Ils nous expliquent que les 13 premiers ne se sont pas plains de problèmes de balisage. Personnellement, je  ne suis plus  dans la course et je n’ai pas envie de continuer à galérer. Je décide d’arrêter avec un autre coureur. Les 7 autres reprennent la course et on leur souhaite bonne chance.

Les bénévoles nous ramènent au point de départ et on va voir le PC course. On nous apprend alors qu’un camion est parti chercher les 7 autres coureurs, le débalisage n’était pas fini (sur plusieurs kms au total apparemment)… Il nous dit également que sur d’autres distances, des fils ont été tendus en travers de chemins à hauteur de visage…

C’est la première fois que je suis victime de ce genre de malveillances. J’étais déçu pour moi, (mes jambes en demandaient plus) mais j’étais surtout déçu pour les organisateurs de la course. En 5 éditions, jamais un problème ni un seul doute sur le balisage, avec en plus des bénévoles au top. J’y retournerai évidemment l’année prochaine mais j’espère que ça ne se reproduira pas, surtout qu’un débalisage en pleine course, c’est imparable.

Avec le recul, je me suis dit que potentiellement ça pourrait être un coureur vu l’étendu du débalisage. Mais je n’arrive pas à imaginer cette possibilité…

 

Le lendemain matin, mes jambes étaient frustrées.  Je l’ai bien senti et je suis parti me défouler sur les sentiers pour les décharger après ce coïtus interruptus. Ca fait du bien! 

 

 

Un grand merci à l’organisation et aux bénévoles ! Comme d’habitude, c’était top et à l’année prochaine ! 

Billet précédent: CENT KILOMETRES

6 commentaires

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 28-11-2016 à 13:32:59

Nous avons déjà eu ça en Ecouves, un propriétaire qui n'appréciait pas qu'on passe le long de ses terres...
C'est désolant. Les fils tendus me font plutôt penser à une préméditation d'un local.
Des coïtus, tu en auras d'autres...

Commentaire de robin posté le 28-11-2016 à 13:46:51

Aller jusqu'à des fils tendus montre qu'on arrive quand même à un haut niveau de bêtises humaines pour rester poli.

Commentaire de Mustang posté le 28-11-2016 à 16:39:25

Hallucinant !Hélas, on déjà vu ça dans les Pyrénées avec des bergers vindicatifs sur le GRP et même en Ecouves pendant plusieurs années comme le raconte le Lutin !
Rien de plus frustrant !

Commentaire de Ritchy14 posté le 02-12-2016 à 12:53:54

Pas de chance Vinc. On a appris ça à la salle lors des remises des prix. Pour nous sur le 22km pas de soucis. Ils ont déjà eu le soucis sans conséquence l'an dernier. Les piquets avaient été retiré avant le passage des contrôleurs vtt qui les avaient donc remis. Il est clair qu'il ont une ou plusieurs personnes qui veux faire du tord à cette bien belle épreuve de nuit. Notre petit groupe sera encore là l'an prochain, sur le 32 cette fois. A bientôt Vinc

Commentaire de valdes posté le 14-12-2016 à 16:48:44

Ben dis donc ... C'est fou ça. J'espère que les organisateurs trouveront le ou les indélicats parce que sinon ça risque de se produire de nouveau, comme je le vois sur le commentaire précédent.
C'est vraiment dommage pour les coureurs et surtout tous les bénévoles qui donnent de leur temps. Ces malveillants savent-ils que les ce type de festivité non polluante, ça fait vivre des petites organisations, ça anime des petits bourgs, ça fait vivre les petits commerces du coin ... ?
Ca a l'air d'une chouette épreuve.
Je te souhaite une meilleure année 2017.

Commentaire de PhilKiKou posté le 25-12-2016 à 22:08:10

Débalisage c'est de la connerie, des fils à hauteur de visage c'est criminel !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Haut de page - Aide - Qui sommes nous ? - 0.17 - 34940 visites